AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Qui a dit que personne ne mangeait de glace en octobre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

☇ ECLATS DE RIRE : 31
☇ ARRIVEE : 12/10/2011
☇ PSEUDO : Llows
☇ CELEBRITE : Lucy Kate Hale
☇ CREDITS : Disturbing mind

MessageSujet: Qui a dit que personne ne mangeait de glace en octobre ? Dim 16 Oct - 14:56

    SAMEDI APRÈS-MIDI, FOLLY SOUTH, 16° ensoleillé.

    Puisqu'il ne travaillait pas ce samedi, il était journaliste au Folly Times, Rowan Jamison en avait profité pour rendre visite à sa ravissante () petite amie, j'ai nommé Juliet Hastings, qui lisait tranquillement sur son lit la Psychopathologie de la vie quotienne de Freud. Oui Juliet était encore à l'université, elle étudiait la psychologie, et avait 3 ans de moins que son amoureux. Mais qu'importe, venons en aux faits. Comme d'habitude, Rowan était entré dans la villa des Hastings sans sonner (de plus les parents Hastings n'étaient pas là ce week-end), avait grimpé au premier étage et avait glissé sa tête dans l'entrebaillement de la porte de la chambre de Juliet. Juliet avait immédiatement délaissé son bouquin et s'était jeté à son coup avec un enthousiasme non-réfréné pour l'embrasser tendrement. Ils avaient pris des nouvelles l'un de l'autre, avaient rigolé, s'étaient assis sur le lit de Juliet et immanquablement toute cette scène avait fini par du pelotage timide certes mais du pelotage quand même. Ils étaient ensemble depuis 3 mois environ mais Juliet avait fait voeu d'abstinence jusqu'au mariage. Comme souvent encore vînt le moment pendant lequel Juliet senti qu'elle commençait à perdre le contrôle. Malgré sa Foi Juliet était humaine et particulièrement jeune, l'abstinence n'était pas évidente. Et puis comment pouvait-elle résister à son amoureux ? Elle le trouvait si tendre, si beau, si intelligent, si drôle, si...

    "Et si on allait acheter des glaces ?" lança-t-elle tout à coup. Rowan la regarda avec inquiètude. Il devait penser qu'elle était folle. Il ne faisait que 16° dehors et même si le soleil était au rendez-vous il n'en faisait pas moins froid. Juliet cachait sa confusion par un entrain soudain.

    "Allez, c'est parti !" Rien ne pouvait plus l'arrêter. Elle mettait déjà avec un enthousiasme suspect son manteau par dessus sa robe et cherchait avec empressement ses bottes. Quelques minutes plus tard ils affrontaient le froid et se dirigeait vers la plage de Folly Beach, bien évidemment déserte par ce temps. Enfin ils arrivèrent devant le marchand de glace. Ils n'eurent même pas à faire la queue, comme cela arrivait souvent en été. Le marchand de glace était en train de lire une bande dessinée. Il va sans dire qu'il prit 5 minutes avant de s'habituer à la vision de clients en plein mois d'octobre.

    "Une glace à la framboise et au chocolat s'il vous plaît. Et toi chéri tu veux quoi ?" dit-elle en adressant un large sourire à Rowan qui semblait complètement perdu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☇ ECLATS DE RIRE : 217
☇ ARRIVEE : 04/10/2011
☇ AGE : 25
☇ PSEUDO : gleek
☇ CELEBRITE : Cory Monteith
☇ CREDITS : devil, tumblr


» the notebook.
J'ai: 24 ans
Je Suis: journaliste
Mon Carnet d'Adresses:
MessageSujet: Re: Qui a dit que personne ne mangeait de glace en octobre ? Dim 16 Oct - 15:44

    SAMEDI APRÈS-MIDI, FOLLY SOUTH, 16° ensoleillé.

    Rowan était, d'ordinaire, un homme très occupé. Entre le sommeil, les repas, les parties de jeux vidéos .. C'était impossible de pouvoir avoir même un petit semblant de temps avec lui. Il fallait voir avec son secrétaire, trouver une place dans son agenda. Le temps d'attente limite était de deux mois ! D'accord, pas exactement. Et s'il y avait une personne qu'il ferait toujours passer en premier dans son agenda, c'était bien Juliet. Sa petite amie depuis plusieurs mois à présent. Il n'aurait pu mieux tomber. Gentille, affectueuse, de bonne mœurs et très intelligente, elle était la perfection incarnée. Il se trouvait relativement chanceux d'avoir pu trouver une petite amie aussi merveilleuse, et il se le répétait tous les jours. N'ayant pas à travailler aujourd'hui, même s'il était censé faire des recherches pour l'article qu'il écrivait en ce moment, il avait pensé que ce serait une très bonne idée que de passer un peu de temps avec sa bien aimée. Il s'était rué hors du lit pour aller la voir, en prenant tout de même soin de se préparer avant. Arrivé à la villa des Hastings, il passa la tête dans l'entrebaillement de la porte pour voir à quelle activité hautement intéressante elle pouvait être en train de s'adonner. Il n'avait pas peur de rentrer sans se présenter, puisqu'il était sûr qu'il ne la trouverait jamais au lit avec un autre homme. Ou dans un lit tout court. Car si vous n'étiez pas au courant, Juliet avait fait vœu d'abstinence, et même si parfois Rowan avait bien envie d'aller plus loin, il respectait les choix de sa douce.

    Après un nombre plus ou moins important de bisous tout à fait chastes, Juliet proposa un petit détour par le marchand de glace. Avec ce temps, c'était plutôt étonnant, mais il adorait ce qui sortait de l'ordinaire alors il n'y avait pas plus partant que lui. Ils se rendirent sur sur la plage et arrivèrent vers le marchand qui avait bien du cran d'être ouvert en cette période. Alors que sa petite amie commanda une glace framboise/chocolat, Rowan s'attarda sur les parfums, ne sachant quoi choisir. Un éternel indécis.

    « Pas moyen de faire des demi boules, des quarts de boules et de les assembler pour que je puisse avoir tous les parfums ? » demanda-t-il en regardant le marchand.

    Vu le regard noir de celui-ci, Rowan ne retenta pas la chose une seconde fois. « Pistache et vanille s'il vous plait. » Pas des parfums très masculins, si parfums masculins existaient, mais il s'en fichait bien. Ce n'était pas comme s'il devait impressionner Juliet en jouant le dur, elle était déjà tout à lui. Après un petit moment, il leur tendit les deux cônes et Rowan sortit un peu d'argent de sa poche pour payer. « Gardez la monnaie » .. Surement pour se racheter après la proposition de plus tôt.

    Il prit la main de Juliet, tandis que l'autre tenait le cône. « En temps normal, je t'aurais bien proposé un petit tour dans l'eau, mais je n'ai pas envie de te rendre malade. On s'assoit ? » Sans attendre sa réponse, Rowan atterrit sur ses fesses dans le sable et observa le ciel, blanc avec du soleil, et la mer, bleue claire. « Vivement que la chaleur revienne. Je n'en peux plus de ce temps, et cela ne vient que de commencer. » Il la regarda en coin et lui fit un demi sourire. « ça se passe bien à l'université ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☇ ECLATS DE RIRE : 31
☇ ARRIVEE : 12/10/2011
☇ PSEUDO : Llows
☇ CELEBRITE : Lucy Kate Hale
☇ CREDITS : Disturbing mind

MessageSujet: Re: Qui a dit que personne ne mangeait de glace en octobre ? Dim 16 Oct - 17:05


    "Pas moyen de faire des demi boules, des quarts de boules et de les assembler pour que je puisse avoir tous les parfums ?"

    Chaque fois qu'elle voyait Rowan Juliet se répétait à quel point elle avait de la chance de l'avoir trouvé. Même si en fait elle le connaissait bien avant de sortir avec lui puisqu'il était le frère de sa meilleure amie, Kara Jamison. En l'entendant parler ce jour là, toujours fidèle à lui-même, elle était aux anges. Il la faisait rire et la rendait heureuse depuis plus de 3 mois. Elle se voyait déjà passer sa vie entière avec lui.

    "En temps normal, je t'aurais bien proposé un petit tour dans l'eau, mais je n'ai pas envie de te rendre malade. On s'assoit ?" Rowan était déjà dans le sable. Juliet s'assit à côté de lui sur le sable en prenant bien soin de sa robe. Malheureusement le sable n'était plus aussi chaud que les mois précédents. Mais la jeune femme n'y prêtait pas attention. Un sourire se lisait sur son visage tandis qu'il lui parlait de baignade. Elle se rappelait les merveilleux moments qu'ils avaient passé cet été sur cette même plage quand l'eau était plus chaude et que les températures avoisinaient les 30°. Sa glace à la framboise et au chocolat ravivaient ses souvenirs plus rapidement qu'un album de photo. Cependant, contrairement à Rowan, elle ne souhaitait pas le retour de l'été si tôt. Une de ses périodes préférées de l'année arrivait à grands pas: l'hiver. Ah l'hiver, les batailles de boules de neige, les chocolats chauds, les gaufres à la chantilly, Noël, cette agréable sensation d'être dans un cocon et le temps qui prend son temps ..! Aujourd'hui, sur la plage avec son amoureux, le temps était parfait: il faisait froid sans aller jusqu'à avoir les doigts gelés, aucun nuage ne venait troubler le bleu perçant du ciel et le soleil réchauffait délicatement les peaux.

    "Ça se passe bien à l'université ?" lui demanda-il avec cet air malicieux qui la faisait craquer. Elle ne put s'empêcher de lui déposer un baiser sur la joue.

    "Très bien. Mais tu m'as manqué cette semaine.." Elle baissa les yeux vers le sable fin et se blottit doucement contre l'épaule de Rowan. Il faisait frais et Juliet, malgré son manteau et son écharpe, sentait le froid à travers ses vêtements. "Mr Brook nous a demandé de trouvé une personne qui accepterait de jouer un patient.. Pour que nous nous mettions à la place d'un psychologue en exercice et qu'il puisse corriger nos réactions." Elle hésitait à lui demander. Finalement elle tourna son visage vers le sien, ses yeux reflétaient une légère inquiétude. "Tu serais d'accord pour.. être mon patient ? Il paraît que c'est très important de se mettre en situation. Et puis ce sera noté. Mais si tu ne veux pas tu sais c'est pas grave. Je demanderais à quelqu'un d'autre mais je me suis dit que ça pourrait être l'occasion de se voir un peu plus."

    En effet en semaine Rowan travaillait comme journaliste au Folly Times, le quotidien de la ville, et Juliet bossait dur pour être à la hauteur des espérances de ses professeurs et de ses parents. De ses propres espérances aussi car elle rêvait de devenir psychologue depuis le lycée pour aider ses prochains. Juliet s'impliquait aussi beaucoup dans l'Église de Folly Beach et toutes sortes de missions caritatives. Ils trouvaient le temps de se voir mais jamais autant que Juliet le voulait. Elle avait peur que ce qu'elle lui demandait soit trop pour lui. Ce n'était pas évident de se prêter au jeu d'une séance de psychothérapie et encore moins avec sa petite-amie dans le rôle de la psychologue. Après tout ils ne sortaient ensemble que depuis 3 mois et, même s'ils semblaient fous amoureux l'un de l'autre, n'étaient pas encore assez intimes pour de tels exercices. Juliet aurait pu demander à Kara, la soeur de Rowan, mais elle ne voulait pas la déranger avec ça. Neal, son cousin qui avait emménagé à la villa des Hastings début septembre, aurait eu bien besoin d'une psychothérapie selon elle mais le jeune homme n'accepterait jamais. Il préférait bidouiller le réveil de Juliet et lui verser de l'alcool dans son verre de jus d'orange plutôt que de l'aider. Et puis Juliet ne tenait pas vraiment à savoir ce qu'il se passait réellement dans la tête de ce garçon qui semblait sans moeurs et répudiait la religion que la jeune femme portait dans son coeur. À chaque fois qu'elle y pensait un seul nom lui venait à l'esprit: Rowan. Mais prendrait-il ce risque ? Elle ne pourrait pas lui en vouloir si il refusait. Rien qu'en lui demandant elle était gênée. Même si leur relation était bien installée maintenant Juliet ne pouvait s'empêcher de prendre des précautions. Rowan était trop beau pour être vrai. Il acceptait même son voeu d'abstinence, ce qui était une première pour Juliet dans l'histoire de ses relations. Et si un jour il se lassait ? Juliet avait l'impression de marcher sur des oeufs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☇ ECLATS DE RIRE : 217
☇ ARRIVEE : 04/10/2011
☇ AGE : 25
☇ PSEUDO : gleek
☇ CELEBRITE : Cory Monteith
☇ CREDITS : devil, tumblr


» the notebook.
J'ai: 24 ans
Je Suis: journaliste
Mon Carnet d'Adresses:
MessageSujet: Re: Qui a dit que personne ne mangeait de glace en octobre ? Dim 16 Oct - 17:27


    Rowan mangeait sa glace en attendant les réponses de Juliet. Le goût sucré de la crème lui donnait faim et bientôt, son ventre commençait à gargouiller. Il aurait surement dû prendre un petit déjeuner ce matin. Mais quand il aurait fini le cornet, cela devrait s'apaiser. Juliet l'embrassa sur la joue et il eut envie de l'enlacer et de lui chatouiller le cou mais ne fit rien. Ils étaient en train de discuter, et même si parfois il ne se gênait pas pour interrompre ces moments sérieux, il fallait qu'il fasse attention à ne pas le faire à chaque fois.

    "Très bien. Mais tu m'as manqué cette semaine.." Il soupira et passa une main dans les cheveux de la jeune fille. Elle lui avait manqué aussi. Entre les études de Juliet et le travail de Rowan, ils ne se voyaient pas si souvent que ça. Parfois, cela semblait bien pour le jeune homme. Il se disait que comme ça, ils ne s'ennuieraient pas de l'autre. Ils ne seraient pas comme les couples qui se voyaient tout le temps, jusqu'à habiter ensemble et le reste. Qui finissaient par ne plus pouvoir se supporter. "Mr Brook nous a demandé de trouvé une personne qui accepterait de jouer un patient.. Pour que nous nous mettions à la place d'un psychologue en exercice et qu'il puisse corriger nos réactions." Rowan leva un sourcil. Pas simple de trouver une personne qui voudrait bien se plier à cet exercice. Il ne fallait pas qu'elle soit trop proche, puisque sinon, les sentiments se trouveraient forcement dans le chemin et viendraient tout brouiller. Il y avait bien une raison pour que les psys ne soignent pas les personnes qu'ils connaissaient et qui étaient proches d'eux.

    "Tu serais d'accord pour.. être mon patient ? Il paraît que c'est très important de se mettre en situation. Et puis ce sera noté. Mais si tu ne veux pas tu sais c'est pas grave. Je demanderais à quelqu'un d'autre mais je me suis dit que ça pourrait être l'occasion de se voir un peu plus." Il resta un moment sans rien dire. Il ne pensait pas que ce soit une très bonne idée. Il n'avait rien à cacher, ce n'était pas ça le problème, mais il ne souhaitait pas qu'elle s'occupa de ses problèmes et des choses qui le tracassaient. Et puis il n'avait pas forcément envie qu'elle voit le côté sensible qu'il essayait de cacher avec tant de bien que de mal. D'un autre côté, il était très curieux de voir comment elle arriverait à se débrouiller et ce qui pourrait ressortir de cette expérience. Après un petit moment, il acquiesça. « Oui, pourquoi pas .. J'espère juste que tu n'as pas peur de découvrir le grand monstre qui est en moi » dit-il en rigolant.

    Il commença à se triturer les doigts. Voulait-elle commencer tout de suite ? Il n'était jamais allé chez le psy et ne savait pas vraiment comment une séance se passait. Il voyait bien les films et les séries, mais doutait que c'était pareil dans la réalité. S'il devait parler de ses sentiments, et le reste .. Pas de doute qu'il s'en sortirait très mal. Rowan n'était pas l'homme le plus doué pour parler. Au contraire. « Tu veux .. commencer tout de suite ? Plus vite ce sera fait, plus vite ce sera oublié, non ? » Il passa une main dans ses cheveux tout en regardant Juliet. Il avait bien envie de l'embrasser pour qu'elle oublie de lui poser des questions, et ils passeraient leur journée tranquillement à parler de la pluie et du beau temps. Non décidément, les conversations sérieuses n'étaient vraiment pas sa tasse de thé.

    Rowan n'avait jamais eu de relation comparable à celle qu'il avait eu avec Juliet. Déjà, cela n'avait jamais duré aussi longtemps, et ensuite, les filles finissaient toujours par rompre avec lui. Les excuses étaient variées mais il semblait n'être jamais assez bien pour elles. Il n'avait jamais trompé, ou mis de pression sur aucunes d'entre elles. Au fil du temps, il avait simplement déduit de son expérience qu'il portait une sorte de malédiction. Juliet semblait être l'exception à la règle et il espérait que cela continuerait. Ils ne se connaissaient pas énormément encore, leur relation était assez jeune, mais cela semblait bien parti pour durer. C'était tout ce que voulait le jeune homme, après tout.

    « Peut-être que tu devrais demander à quelqu'un d'autre, au final .. Ma vie n'a rien d'intéressant, je n'ai aucuns problèmes, je suis plutôt lisse comme gars .. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qui a dit que personne ne mangeait de glace en octobre ?

Revenir en haut Aller en bas

Qui a dit que personne ne mangeait de glace en octobre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
brothers&sisters :: FOLLY SOUTH. :: Le Marchand de Glaces.-
Sauter vers: