AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

WAKE UP BABY MAXI ∆ pv maximillian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

E. Loü-Jack Meyers
    LOÜ blondie one sister.


☇ ECLATS DE RIRE : 354
☇ ARRIVEE : 13/09/2011
☇ AGE : 25
☇ PSEUDO : Ϟ dixipearl
☇ CELEBRITE : la sexy stone
☇ CREDITS : (c) ava by lolipops

MessageSujet: WAKE UP BABY MAXI ∆ pv maximillian Ven 7 Oct - 18:13


    Cela faisait deux petits mois que je n’habitais plus toute seule dans cette grande maison et je trouvais ça géniale car très sincèrement je commençais à dépérir toute seule puisque je déteste la solitude ça à pour effet de me faire parler toute seule comme une les dames âgées qui ronchonne sur leur vie passée et franchement ? Je n’ai pas du tout envie de ressembler à ça. C’est donc pour cette raison que j’avais décidé de déposer une annonce sur le journal afin de me trouver un colocataire. J’eu quelques propositions mais une seule à vraiment retenu mon intention et c’était celle d’un certain Maximillian ou Maxi comme je l’appelle désormais. En effet, il était de retour en ville depuis quelques temps et il ne voulait pas vivre dans son ancienne maison et il cherchait donc un appart pour le temps qu’il resterait ici mais en voyant villa il s’est tout de même dit pourquoi pas et le voilà. J’ai tout de suite été conquise par se bonhomme qui semble en avoir baver plus jeune, ce que j’ai appris plus tard et qui ne semble pas porter Folly Beach dans son cœur. Je me suis donc donner la mission de lui faire aimer cette ville malgré ce qu’il a pu endurer ici et je suis presque sûr d’y arriver car j’obtiens toujours ce que je veux si j’y met du mien … Cependant notre co-habitation n’était pas … habituelle et oui, nous sommes très différent et donc parfois je crois qu’il aimerait que je sois quelqu’un qui bouge un peu moins, qui parle moins .. car ce petit intello est très, trop sérieux et donc mes excentricités ne le font pas tout le temps rire mais je sens que depuis peu je suis en train de le faire changer. Et oui vivre avec quelqu’un ça change forcément les relations et il est devenus un très bon ami pour ne pas dire mon meilleur ami, je sais désormais presque tout de lui comme lui sait presque tout de moi mais cela ne fait pas encore énormément de temps que nous habitons ensemble donc nous avons encore beaucoup à apprendre sur l’un et sur l’autre mais ça viendra.
    My hands, they were strong, but my knees were far too weak, To stand in your arms without falling to your feel.. les paroles de ma chanson du moment se font entendre ce qui signifie qu’il est l’heure de ce lever ce qui avouons le et difficile pour tout le monde mais soit. Que ce soit le matin ou le soir, je bouge et saute partout tel une vraie pile électrique duracell qui ne se décharge jamais et qui carbure au cappuccino. Mais pour que je commence bien ma journée il me faut absolument ma musique suivit d’un cappuccino comme je les aime. Ni une, ni deux j’attrape mon ipod qui traîne sur ma table de nuit et je le met sur mes oreilles histoires d’être bien à fond dedans. Le problème quand je suis à fond dedans ? Je me met à danser et parfois à chanter .. À tu tête ce qui je pense n’est pas très glorieux et là, à ce moment précis, Max est encore en train de dormir et du coup ça ne va pas durer car avec mes performances vocales il risquait fort de faire des cauchemars. Après quelques minutes à chantonner à mi-voie, une de mes chansons préférées passa dans mon ipod et je n’eu d’autre choix que d’y aller plein poumon. Et vas-y que je chante et danse dans toute la maison comme une acharnée, on aurait vraiment dit que j’étais une folle échappée de l’asile psychiatrique du coin, mais je m’en fichais car cela m’avait vraiment booster pour cette nouvelle journée. En retirant mes écouteurs je me surpris à attendre du bruit derrière moi et en me retournant, je vis Max les cheveux en pétard comme quoi, mes chansons ne font pas que me réveillant. Hello petit rayon de soleil , comment vas-tu se matin ? Un petit café Il venait à peine de se réveiller qu’il se faisait déjà agresser par une folle, sa journée allait bien commencer mais je n’y peux rien, quand je vois quelqu’un il faut que je parle sinon ça va pas et puis parler avec Maxi dès son réveil était devenu une habitude maintenant et qui serais-je donc pour ne pas faire comme d’habitude ? Alors que j’attendais une réponse de sa part, je me dirigeais vers notre cuisine tandis qu’il allait s’asseoir sur les grands tabourets pour m’attendre, je mis en route la cafetière et mis mon cappuccino en route. Que vas-tu faire ce matin Maxi ? Je l’appelais Maxi car c’était un surnom tout mignon qui me faisais beaucoup penser à lui car malgré ce qu’on peut croire, je suis persuadé que c’est quelqu’un de fragile qui adore être chouchouté et il est tombé sur la bonne personne car je suis une chouchouteuse professionnelle. Il m’avait parlé des petits soucis qu’il avait eu en ville lorsqu’il était plus jeune mais sans jamais rentrer dans les détails, ce qui est compréhensible vu le peu de temps que l’on se connaissait et je dois admettre que je n’ai pas osé lui demander ce qu’on lui avait fait par peur d’être également déçue de ma ville, ville que personnellement j’aime beaucoup et que je n’ai jamais quitté.

_________________


    "On dit que les pensées de deux personnes qui s'aiment finissent toujours par se rencontrer, alors je me demandais souvent en m'endormant le soir s'il t'arrivait de penser à moi quand je pensais à toi." Marc Lévy/gif by schruteing tumblr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eyesofpleasure.tumblr.com

☇ ECLATS DE RIRE : 89
☇ ARRIVEE : 04/10/2011
☇ PSEUDO : Sweet poison
☇ CELEBRITE : Matthew Gray Gubler
☇ CREDITS : white rabbit


» the notebook.
J'ai: 31 ans
Je Suis: physicien
Mon Carnet d'Adresses:
MessageSujet: Re: WAKE UP BABY MAXI ∆ pv maximillian Lun 10 Oct - 19:44




Loü-Jack Meyers & Maximillian Gray-Allen
« wake up baby maxi »

Voilà plusieurs mois que Maximillian avait retrouvé sa ville natale, cette ville qu’il méprisait tant. Il avait toujours espéré ne pas avoir à remettre les pieds à Folly Beach. C’était la ville dans laquelle il avait grandit, c’était là qu’il était né et c’était là qu’il avait passé les pires moment de sa vie. Il n’avait jamais eu la chance de connaitre sa mère, il n’avait eu que son père, si tant est qu’on puisse appeler ça un père. Il n’avait jamais montré le moindre intérêt pour son fils et l’avait élevé (quoi que le terme ne soit que moyennement adapté à la situation) que par obligation. En plus d’un père pas franchement génial, il avait eu beaucoup de problèmes avec ses camarades à l’école. Il était la gamin qui adorait l’école, qui apprenait vite et qui n’arrêtait pas de sauté des classes, à cette époque il n’était pas très grand (heureusement depuis, il avait dépassé le mètre de quatre-vingt bons centimètres), il était tout maigrichon (ça, par contre, ça n’avait pas beaucoup changé), il portait des grosses lunettes enfin bref, il était typiquement le garçon sur qui on tapait dans la cours de récréation, celui qui n’avait pas beaucoup d’amis et à qui on faisait vivre un enfer. En gros, on pouvait dire que ses souvenirs de Folly Beach ce résumaient à ça : l’enfer. Bien qu’il considère l’enfer comme une invention de l’homme au même titre que le paradis. Il détestait cette ville, il détestait ses habitants, il n’avait été tranquille qu’en quittant cette ville maudite. Il avait eu moins de problème à l’université, bizarrement même s’il faisait parti des plus jeunes de sa classe il n’avait jamais vraiment eu d’emmerdes, il avait de toute évidence, tellement apprécier les études qu’il en avait fait énormément avant de se lancer enfin dans la vie active. Il détestait clairement Folly Beach et avait juré de ne plus jamais y revenir et pourtant c’était bien dans celle ville qu’il était aujourd’hui, à contre cœur et qu’il n’arrivait pourtant pas à quitter. Il était venu il y a déjà deux mois pour les funérailles de son père, il pensait quitter la ville directement après et pourtant il était encore là. Il disait toujours qu’il avait des trucs à régler, du genre la vente de la maison de son père, mais soyons honnête, s’il avait vraiment eu envie de partir, il aurait très bien pu laisser une agence immobilière s’en charger. Il commençait peut-être à apprécier la vie ici et certains des habitants de la ville à commencer par sa colocataire. Elle avait bien des défauts c’était un fait, mais personne n’est parfait, pas même Maximillian. L’un des premiers trucs qu’il reprochait à la charmante Loü, c’était son dynamisme naturel qui faisait qu’elle était toujours en mouvement et ce dès le matin. Un matin comme ce matin, c’était un matin habituel dans la villa. Une matinée qui commençait en chanson. Pas le doux son de la radio, mais celui, pas si doux que ça de la voix de Loü. Sans la musique derrière, reconnaitre le morceau devenait chose complexe, c’est dire à quel point Loü était dotée de talents innés pour la chanson. Cela dit, un réveil sur une musique pareil, c’était un réveil efficace, il fallait l’avouer. C’est donc la voix de Loü qui tira le jeune homme du sommeil. Il laissa d’abord échapper un grognement rauque, un grognement qui signifiait qu’il aurait bien continuer un peu sa nuit, avant de tirer sur sa couette pour se cacher complètement en dessous, espérant ainsi pouvoir faire fit du bruit émanant de l’extérieur de sa chambre et ainsi retomber doucement dans les bras de Morphée. Cela dit, c’était peine perdu, l’épaisseur de la couette ne suffisait malheureusement pas à isolé le jeune homme du son mélodieux (ceci est ironique) dont Loü avait décidé de le faire profiter ce matin. Il soupira avant de repousser la couette. Il était désormais tant de se lever, même si c’était à contrecœur. C’est sans grande motivation que le jeune homme quitta enfin son lit. Une fois bien étiré, il attrapa les premiers vêtements sur lesquels il mit la main, les enfila et quitta sa chambre. Il était encore mal coiffé, pas forcément super réveillé et pourtant, dès qu’il ouvrit la porte de sa chambre, coupant ainsi l’isolant sonore qu’était le mur, il fut agresser par le chant encore plus fort de sa colocataire. Cette voix directement amenée à ses pauvres tympans eu pour effet de le réveiller définitivement. Maintenant, il n’était plus question de retourner se coucher, sinon, il risquerait presque de faire des cauchemars avec Loü chantant à tue-tête. L’horreur. Il fallait que ça cesse sinon, il allait très certainement devenir sourd bien avant l’heure et autant dire qu’il n’avait pas envie de porter un appareil auditif à peine après avoir passé la trentaine. Enfin il savait bien qu’il en fallait bien plus pour abimer un tympan humain.

Finalement il arriva derrière la jeune femme en appelant son nom jusqu’à ce qu’elle daigne enfin ôter ses écouteurs de ses oreilles et remarquer sa présence derrière elle. Il lui souris légèrement avant de lever légèrement les yeux au ciel suite à sa réponse. Elle avait l’art de lui attribuer des surnoms carrément stupides. « ‘Petit rayon de soleil’ ? On aura tout entendu. Je vais bien, même ses mes tympans on un peu souffert du réveil de ce matin, enfin, je pense qu’il s’en remettront. Je ne dirais pas non a un bon café ! » Sur ces mots, il la suivit jusqu’à la cuisine où il se laissa tomber sur une chaise dans un léger soupire. Il haussa les épaules suite à la nouvelle réplique de sa colocataire. Ce qu’il allait faire aujourd’hui, il n’en savait encore rien après tout, il ne travaillait pas dans cette ville donc il n’allait certainement pas aller bosser. « Hum, je sais pas encore. J’ai encore des trucs à régler avec les affaires de mon père, mais ça peut attendre, j’ai pas le courage de faire ça aujourd’hui. Peut-être que je devrais songer à consulter un Orl d’urgence après ta prestation de ce matin … » Il sourit encore une fois à Loü, évidemment, il plaisantait, c’était juste une façon de la taquiner et elle le savait très bien. « Et toi ? » Il ne savait pas ce à quoi elle avait prévu de consacrer sa journée pas plus qu’il ne savait ce à quoi il allait consacré la sienne. Dans le pire des cas (quoi qu’il ne considère pas que le terme ‘pire’ soit bien adapté ici) ils pourraient toujours passer la journée tous deux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WAKE UP BABY MAXI ∆ pv maximillian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
brothers&sisters :: FOLLY EAST. :: Les Habitations. :: #420- Loü Jack Meyers & Maximillian Gray-Allen-
Sauter vers: